Les maladies du jardin

Les plantes sont des êtres vivants. Ainsi, elles peuvent être touchées par des maladies plus ou moins graves, qui ont un impact plus ou moins grave sur leur beauté, et surtout sur leur longévité. Les maladies les plus fréquentes sont : les champignons, les bactéries, les maladies virales, et les maladies physiologiques.

14ediblef1La pourriture des racines

C’est le phytophtora, un microorganisme destructeur de plante, qui en est le responsable. C’est d’ailleurs la signification grecque de son nom. Les plantes les plus vulnérables à cette maladie sont le plus souvent les arbres et arbustes, ainsi que les plantes bulbeuses potagères telles que l’oignon. Comme son nom l’indique, cette maladie s’attaque aux plantes au niveau des racines. Le collet peut aussi en être une porte d’entrée. Elle attaque alors les racines, qui finissent par perdre leur capacité à nourrir la plante. Ainsi, l’absorption des éléments nutritifs nécessaires au développement et à la survie de la plante s’en trouve réduite, la plante se dessèche progressivement, les feuilles perdent leur couleur, et au final, la plante meurt, plus ou moins lentement.

1010152-Structure_dune_plante_à_fleursComment prévenir la pourriture des racines ?

La pourriture des racines est une maladie très grave qui peut tuer les plantes en très peu de temps. Cependant, elle peut être prévenue de manière très simple. La première chose à faire est de mettre en place un système de drainage, de façon à ce que l’eau ne soit pas d’une quantité trop abondante. L’excès d’eau est un facteur qui favorise le développement de l’agent pathogène. Il faut aussi être très vigilent dans le choix des graines. En effet, on doit veiller à ce que les semences soit bien saines et sont soumises au minimum de risque de maladies. En ce qui concerne les semis, ils doivent être relativement jeunes mais assez vigoureux pour supporter le repiquage. Parallèlement, il faut faire très attention lors de la plantation des semis, et veiller à ne pas endommager la racine de la plante. La désinfection, quant à elle doit être régulière et bien entreprise afin d’assurer l’élimination des agents pathogènes et de réduire au minimum le risque de contamination.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.